Mon défi vidéo : Zoé, 16 ans, veut devenir CPE

Retranscription de l’interview

C: Carole; Z: Zoé


Bonjour c’est Carole du blog jaimemonavenir.com, je suis ravie de vous retrouver pour la 5ème interview de mon défi vidéo du mois de juillet, et aujourd’hui je suis en compagnie de Zoé, bonjour Zoé ! 

Z: Bonjour

C : Merci de m’accueillir chez toi…

Z: De rien !

C: Alors on va parler orientation, est-ce que tu peux te présenter déjà ?

Z: Alors je m’appelle Zoé, j’habite à Paris et là je vais rentrer en classe de 1ère STMG

C: 1ère STMG, alors est-ce que tu peux nous rappeler ce que c’est que STMG ?

Z: Ce sont les sciences et techniques du marketing et de la gestion

C: Du management 

Z: Oui, pardon !

C: Du management et de la gestion, d’accord, alors on va revenir un petit peu sur ton parcours antérieur, c’est-à-dire le collège, comment ça s’est passé pour toi en 3ème quand il a fallu choisir entre la voie générale et technologique et la voie professionnelle ?

Z: Je ne me suis pas trop posée de questions, j’ai voulu faire générale pour pouvoir après…avoir le choix et pas choisir une voie professionnelle…

C: Tout de suite ?

Z: Oui, parce que je n’étais pas…je ne suis pas encore sûre de moi…et j’ai préféré avoir le choix.

C: Très bien, pas de questionnement particulier à ce niveau là, est-ce que tu es partie dans ton lycée d’affectation ?

Z: Non pas du tout parce qu’en fait, je fais du chant à l’orchestre de Paris et du coup ça prend beaucoup de temps…et ma sœur était déjà en horaires aménagés…et en fait tu travailles de 8h à 12h50 et après l’après-midi, tu fais tes activités et je me suis dit que ça pouvait me correspondre et du coup ben j’ai mis ça en choix…

C: D’accord donc dans un autre lycée que ton lycée d’affectation, qui était loin de chez toi ?

Z: C’était rue Manin dans le 19ème, donc un peu oui…et du coup…

C: Tu as été prise ?

Z: Oui

C: Ah super ! 

A: Oui, mon premier choix, j’étais contente !

C: Comment s’appelle cette seconde, elle a un nom particulier ?

Z: Une seconde à horaires aménagés

C: Musique ?

Z: Oui, il y a soit musique soit danse et moi j’ai pris musique du coup

C: Donc une seconde à horaires aménagés musique, dans le 19ème, comment s’est passé cette seconde ?

Z: Alors au début, au 1er et 2ème…non, enfin, j’ai dû m’habituer parce que je suis une jeune fille qui, quand elle n’est pas cadrée, elle ne travaille pas beaucoup et du coup…les horaires aménagés c’est cool parce que tu finis à 12h50 et après tu es censée faire tes activités mais quand tu n’es pas très rigoureuse, eh ben tu pars un peu faire autre chose, enfin tu t’éloignes un peu de ce que tu devrais faire, enfin ça dépend pour qui…mais du coup moi j’ai fait ça et donc à la fin, ça ne s’est pas très bien terminé, enfin c’est pas que ça s’est pas très bien terminé mais en gros j’ai redoublé, je n’ai pas eu mon orientation voulue.

C: Alors c’est-à-dire ton orientation voulue ?

Z: J’ai voulu faire…en fait j’aurais bien voulu faire L mais du coup ils m’ont dit non.

C: Pour quelles raisons ?

Z: Parce j’étais bonne partout, dans toutes les matières pour aller en L sauf en français, donc ça posait un peu problème et voilà…du coup j’ai redoublé, enfin, ils m’ont dit oui pour le redoublement, j’ai fait appel et voilà.

C: Pour quelles raisons tu souhaitais aller en L ?

Z: Parce que je n’ai pas trop de facilités en maths, je comprends quand on m’explique vraiment bien, mais j’ai besoin de temps pour…alors que le français ça va, c’est plus simple pour moi le français que les maths.

C: D’accord tu as plus d’affinités avec cette matière qu’avec les mathématiques, et l’économie ça ne t’intéressait pas ? La filière ES ?

Z: Ben si mais en fait il n’y a pas dans notre lycée, c’est soit L ou S, je n’avais même pas SES en seconde et du coup, je n’ai pas eu de choix, enfin c’était soit S soit L et du coup j’ai voulu faire L…

C: Est-ce qu’il y avait d’autres motivations pour faire L ?

Z: Oui mais c’est un peu ridicule (elle sourit)…en gros j’ai une sœur jumelle et quand on était petites, elle elle disait qu’elle voulait faire S et comme…je ne sais pas pourquoi mais en gros moi j’ai toujours dit que je voulais faire L et tout et…

C: Pour ne pas te retrouver dans la même classe qu’elle ?

Z: Voilà c’est ça et du coup, sauf que maintenant c’est elle qui fait L et c’est moi qui fait autre chose ! (rire)

C: Alors justement tu peux peut-être nous expliquer pourquoi finalement tu t’es retrouvée en STMG ?

Z: Alors du coup j’ai redoublé ma seconde et au 2ème trimestre, ils m’ont dit oui pour une L mais après il y a eu des facteurs qui ont fait que j’ai baissé et du coup après ils m’ont redirigée vers STMG. Et du coup moi j’étais un peu en panique quand ils m’ont dit ça parce que je ne savais pas en quoi ça consistait, qu’est-ce que ça voulait dire en fait. Du coup, je suis allée voir ma proviseure et je lui ai dit Madame, vous êtes bien gentille mais vous me mettez ça mais je ne sais pas ce que ça veut dire, enfin, il faut m’expliquer un peu.

Du coup, ils m’ont expliqué et après en fait, mes parents connaissent des profs en STMG et du coup, je me suis renseignée par tous les moyens que je pouvais et je me suis dit que ça m’intéressait et que malgré la réputation de STMG, je me suis dit que ça je devais passer au-dessus et que ça m’intéressait et le plus important c’était ça, c’était pas de…

Et en plus, tout au long de cette année là, j’ai vu ma sœur travailler en L et je me suis dit non, que ça n’allait pas être possible et du coup j’ai accepté STMG et voilà.

C: Je vais revenir sur plusieurs choses que tu as dites. Tu dis « ils m’ont mis en STMG », ça veut dire quoi, « ils » c’est qui déjà ?

Z: « Ils » c’est le groupe d’enseignants, c’est la proviseure, tous mes professeurs

C: Les professeurs lors du conseil de classe ?

Z: Oui c’est ça

C: Ils ont proposé une orientation en STMG, au 2ème trimestre ?

Z: Non, au 2ème trimestre, ils m’ont proposé L, du coup j’étais contente…

C: Au troisième trimestre

Z: Au 3ème trimestre oui…

C: Très bien donc tu m’as dit que tu t’es renseignée par tous les moyens sur STMG, qu’est-ce que tu as fait exactement ?

Z: J’ai regardé le site de l’ONISEP, je suis allée voir la conseillère d’orientation…

C: Tu as pris RDV avec elle ?

Z: Oui, après avec mes parents on a cherché un peu en quoi ça consistait, et comme je l’ai dit, on a des proches qui font ça et ils m’ont dit que c’était très bien et que, enfin, comme ils me connaissent bien, ça me correspondrait peut-être plus que L. Parce qu’ils me connaissent depuis que je suis toute petite…

C: Qu’est-ce qui t’a plu, parce que tu t’es dit au final ça pourrait me convenir, qu’est-ce qui t’a plu dans ce qui t’a été présenté ?

Z: Ben en fait, je ne sais pas c’est un tout, ça m’a donné plus envie que la L parce que même si la L c’est très intéressant, la culture générale et tout mais STMG c’est plus concret, moi j’ai besoin de concret, je n’ai pas besoin d’être encore plus égarée (rire), je préfère quand c’est clair et qu’on me dise les choses, que ce soit plus clair.

C: Besoin de concret, c’est clair ! 

Z: Oui voilà ! (rire)

C: D’accord et pourquoi la STMG et pas une autre section, c’est parce que c’était ce qu’il y avait dans ce lycée là, c’était la seule filière technologique…

Z: Ah non non pas du tout, je pars de mon lycée là, j’ai…non c’est parce que c’est une des filières techniques qui ouvrent le plus de portes.

C: Par exemple, quelles portes ça peut ouvrir ?

Z: Ben en fait STMG, on m’a dit, et moi je pense que c’est vrai, c’est mieux d’avoir un très bon Bac STMG qu’un Bac L médiocre. Et du coup, à partir du moment où on m’a dit ça, je me suis dit que ça sert à rien de…pardon pour le…de galérer encore et encore et de ramer alors qu’en STMG, peut-être que vu que c’est plus concret, j’arriverai mieux, du coup voilà…

C: Très bien, est-ce que tu as un projet professionnel ?

Z: Oui, c’est un peu original mais j’aimerais bien être CPE.

C: Pourquoi c’est original ? Alors CPE, il faut expliquer que c’est Conseillère Principale d’Education, donc en collège ou en lycée…

Z: Parce que je suis encore au lycée et je vois des CPE tous les jours et tout et quand je dis à mes copains, quand ils me demandent ce que je veux faire et que je leur réponds j’aimerais bien être CPE pour après être proviseure de lycée ou de collège ils me font euh…genre ils ne comprennent pas, ils me disent que je suis folle mais moi ça m’intéresse…

C: Alors en quoi ça t’intéresse ?

Z: Parce que j’ai besoin de contact et si j’ai un métier où je n’ai pas de contact, et que je me retrouve avec des adultes…je ne sais pas,enfin non ça ne m’intéresse pas d’être toute seule, j’ai besoin de contact.

C: Alors pas un métier, une activité professionnelle dans laquelle tu serais solitaire, tu as besoin de contacts, pourquoi spécifiquement avec des jeunes ?

Z: Ben pour moi ça m’attirerait plus que d’être avec des adultes qui me parlent de leurs problèmes, je ne sais pas, je préfère, je suis beaucoup curieuse, donc je préférerais aider les jeunes pour qu’après ils puissent évoluer correctement et être bien stables ou je ne sais pas comment on peut dire mais être bien partis, sur de bonnes bases pour après évoluer correctement et que…

C: C’est ce qui te motive dans le fait d’exercer ce type de métier, aider les jeunes ? 

Z: Oui c’est ça. C’est un peu bizarre à dire parce que je suis jeune mais…

C: Non moi je ne trouve pas ça bizarre mais c’est la seule motivation ou il y en a d’autres à exercer ce métier là ?

Z: Non, c’est principalement ça.

C: Comment t’es venue cette idée ?

Z: C’est vraiment très très bête mais vraiment très très bête. En fait comme…depuis la 6ème, je ne suis pas une excellente élève mais une correcte quoi, je me suis dit que j’allais prendre, pas ma revanche mais prendre ma revanche sur l’école genre pouvoir diriger une école ou je ne sais pas, c’est très très bête mais…(rire), c’est archi bête !

C: C’est une motivation comme une autre…

Z: Non c’est très bête mais je me suis dit ça et à partir de ce moment là, je me suis fait ben t’as dit ça maintenant tu le fais et tu vas jusqu’au bout et du coup ben je m’oriente vers ça, enfin, j’aimerais bien aller jusqu’au bout.

C: Alors aller jusqu’au bout ça veut dire quoi, devenir CPE, puis… ?

Z: Proviseure

C: Proviseure en lycée donc… 

Z: Oui ou principal de collège

C: Et est-ce que tu vois un lien entre les études que tu t’apprêtes à faire, enfin, les études, le Bac, la série STMG que tu t’apprêtes à faire pendant 2 ans encore, 1ère et terminale et l’avenir professionnel auquel tu te prépares, enfin, que tu souhaites avoir ?

Z: Oui ben déjà plus que si j’avais fait L. Parce qu’en Terminale STMG, tu as une option qui s’appelle ressources…humaines du coup j’ai envie de faire ça parce que ça me…ben c’est du contact, c’est toujours en rapport avec le contact social et avec les gens, les personnes et du coup, c’est plus concret, enfin je ne sais pas, ça me dit plus.

C: Ben disons que si tu deviens proviseure à un moment donné, tu utiliseras les compétences acquises en management et ressources humaines. Tu pourras potentiellement les utiliser peut-être.

Z: Oui c’est ça…

C: Ca va dépendre des études que tu fais après évidemment.

Z: Oui

C: Là on ne parle que du Bac mais alors est-ce que tu sais après la STMG, une fois le Bac STMG obtenu, parce que tu vas forcément l’obtenir (sourire), qu’est-ce que tu feras comme études ?

Z: Ben pour devenir CPE, je sais qu’il faut faire une licence et après, il faut faire un master ? Non, je ne suis pas sûre de ça…

C: Non, un concours

Z: Ah oui un concours, oui c’est ça, un concours, c’est un concours national mais je sais que c’est plus simple de passer le concours en tant qu’interne, c’est-à-dire qu’il faut…genre faire un ou deux ans de surveillant dans un lycée ou collège pour pouvoir après passer le concours en interne, qui n’est pas plus simple mais c’est plus facile pour rentrer.

C: Donc c’est licence plus concours. Je mettrai des informations sur le métier de CPE et le concours de CPE. Alors moi j’ai une suggestion à te faire, au niveau des études puisque c’est moi ce que j’ai fait, c’est les Sciences de l’Education.

Z: Oui on m’a dit ça aussi. On m’a dit que ça serait bien de faire ça. Oui, ça serait bien ! (rires)

C: Très bien, pour toi ce serait quoi le métier idéal alors ?

Z: Le métier idéal ? Ben en fait…il n’y en a pas vraiment, en fait tous les métiers sont bien mais en fonction de chaque personne.

C: Oui donc pour toi justement ?

Z: Pour moi, j’aimerais bien devenir CPE, enfin CPE oui mais le mieux ce serait proviseure.

C: D’accord, tu as envie de diriger ?

Z: Oui, j’aime…en fait je veux avoir du contact, je ne veux pas être professeure parce que je ne pourrai pas, si je veux devenir proviseure il faut que je passe par CPE  et proviseure j’aime bien parce qu’en même temps tu as du contact avec les élèves, du contact avec les adultes et en même temps tu es seule et tu es tranquille pour…enfin genre tu diriges quelque chose et moi j’aime bien. Je ne suis pas trop autoritaire mais un peu, enfin j’ai un peu de caractère quand-même, je ne sais pas comment expliquer…

C: Et être, travailler dans l’Education Nationale, ça t’évoque quoi ?

Z: Ca m’évoque ben moi en ce moment, l’école (rire) mais…

C: Donc tu es dans l’Education Nationale et tu veux y rester ! (rire)

Z: Ben je veux y rester mais différemment. Et en plus, ma famille, mes deux grand-mères, en fait toute ma famille fait partie de l’ Education Nationale et du coup ils me cherchent tout le temps mais bon, moi je m’en fiche, j’ai envie de faire ça, je fais ça et voilà !

C: Quand tu penses à ton avenir justement, qu’est-ce que ça t’évoque spontanément ?

Z: Le stress !

C: Ca te fait stresser ?

Z: Ah oui ! Parce qu’en fait j’ai peur de ne pas réussir. J’ai peur de ne pas avoir la vie que je veux. D’être heureuse oui parce que j’aurai mes amis et tout mais il n’y a pas que ça, j’ai peur de ne pas avoir un métier qui me plait et me retrouver genre déprimée tous les jours à aller au travail et à faire ah non, je n’ai pas envie d’y aller alors que je suis quelqu’un de joyeux…

C: J’ai l’impression…

Z: Oui (rire)

C: Donc le métier idéal, c’est un métier qu’on aime ?

Z: Oui voilà c’est ça. Un métier qui nous plait vraiment, pas un métier où on a été obligé, un choix.

C: Un vrai choix, d’accord. Donc ça te stresse parce que tu as peur de l’échec ?

Z: Oui. Ben c’est parce que, en même temps le redoublement ce n’est pas un échec, je ne suis pas d’accord avec les gens qui disent ça mais…c’est sûr que quand on te donne ta fiche navette et que tu n’es pas autorisée à faire ce que tu veux, c’est un peu frustrant. Mais après il faut l’admettre et une fois que tu l’a admis, tu comprends mais…c’est un peu genre…voilà.

C: Ce que tu veux dire c’est que si aujourd’hui tu as peur de l’échec, c’est parce que tu as vécu ça ?

Z: Oui c’est pas parce que mais c’est un peu…

C: Ca a joué ?

Z Oui, je n’ai pas encore envie, une fois de plus qu’on me dise, non tu ne peux pas faire ce que tu veux. Maintenant j’en ai marre et j’ai envie d’avancer. Ca fait un an que je reste bloquée au Bac, eh ça va hein, je ne vais pas rester…avoir l’âge de 40 ans et toujours rester au Bac, genre non ! (rire)

C: Comment tu te figures ton métier de CPE sur le terrain ?

Z: C’est-à-dire ?

C: Avec les élèves…

Z: Ah ! Déjà les aider. Pas être trop gentille mais pas être trop stricte non plus parce que pfff…c’est un peu…

C: Les aider dans quel domaine ?

Z: Ben les aider déjà s’ils ont des difficultés avec leurs parents ou leur famille, ça c’est un truc…pour moi je le mettrais en avant parce que je ne supporte pas les conflits comme ça et après ben mettre aussi en avant l’école, la scolarité pour qu’ils puissent après faire les choix qu’ils veulent, soit professionnel, soit général ou technologique mais qu’ils fassent un choix, que ce soit pas leurs parents qui décident ou…ça c’est un truc qui me rend folle les parents qui disent à leurs enfants…

C: Justement, est-ce que ton entourage a joué un rôle dans tes choix d’orientation jusqu’à présent ou ils ont plutôt suivi ?

Z: Ben en fait, je leur ai dit…, en fait, quand ils m’ont mis STMG, les professeurs, l’équipe scolaire, je leur ai dit ben écoutez, moi ça me saoule, ça fait deux ans qu’on me met STMG, ça veut dire qu’il y a forcément une raison, ils ne sont pas méchants ils ne sont pas mesquins non plus, ça fait longtemps qu’ils sont professeurs pour la plupart, ils ont une raison et du coup j’ai dit…je vois ma sœur travailler et je leur ai dit non moi je ne veux pas faire ça ça ne m’intéresse pas, j’ai besoin de quelque chose de clair et net et précis je n’ai pas envie de ramer encore et du coup je leur ai dit que je voulais faire STMG.

Au départ ils ont peut-être trouvé ça un peu bizarre je pense, surtout ma sœur au début elle était pas très…, quand elle a appris ça dans la cour quand je lui ai dit, elle n’était pas très contente pour moi mais c’est normal, au début j’étais pareille qu’elle et après ils ont accepté, ils m’ont dit tu fais ce que tu veux du moment que tu réussis. Par contre tu as intérêt à travailler (sourire) mais c’est normal.

C: C’est normal

Z: Oui c’est normal !

C: Très bien, si tout était possible, si tu n’avais aucune barrière…

Z: Si tout était possible…

C: Oui, si tout était possible…

Z: Oh ce serait chouette !

C: …qu’est-ce que t’aimerais idéalement faire de ta vie ou être ?

Z: Faire de ma vie…

C: Tu as le droit de rêver là ! 

Z: Cool ! Déjà à la base depuis toute petite je ne voulais pas faire CPE je voulais faire juge des enfants

C: Juge pour enfants…

Z: Oui, magistrate, dans la justice. Sauf que ben il y a trop d’études donc voilà. Donc ce serait être juge des enfants, habiter à Paris parce que je suis née à Paris et j’aime beaucoup cette ville, habiter dans un quartier qui me plait, avoir..c’est un peu cliché mais avoir un mari, enfin pas forcément un mari, un homme, avoir des enfants, partir en voyage un peu, pas trop non plus parce que je n’aime pas l’avion mais bon, ça c’est autre chose (rire) et après, genre sortir avec mes copains, faire la fête, vivre quoi ! Vivre la vie à 100%, voilà.

C: D’accord. Eh bien écoute Zoé, merci beaucoup…

Z: De rien !

C: …pour cette interview et ta bonne humeur…

Z: Merci ! (rire)

C: Et je vais interviewer ta sœur, la 6ème interview, ce sera ta sœur !

Z: Ca marche

C: Merci à vous d’avoir suivi cette vidéo, si vous l’avez appréciée eh bien n’oubliez pas de la liker, de la partager et moi je vous dis à très vite pour la 6ème interview ! Ciao ! 

Z: Au revoir !

Pour plus d’infos :

La filière STMG

Le métier de Conseiller Principal d’Education

Le concours de conseiller principal d’éducation

Le métier de principal ou proviseur

La licence de Sciences de l’Education

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *