Que penser des tests d’orientation gratuits en ligne ? Volet 2/2

Se découvre pour s'orienter
Crédit photo : Mary

Chose promise, chose due ! 😉 Après avoir partagé avec vous dans le volet 1 mon avis général sur les tests d’orientation en ligne et sur l’usage qu’on peut en faire, dans cet article, je passe à la loupe 5 tests d’orientation gratuits sur le web. Je les ai classés par ordre de préférence.

1. Le « test d’orientation général » du site www.studyrama.fr

Il est pour moi, sans conteste, le winner !

Pourquoi ?

1/ Au moment de démarrer le test, il vous est demandé si vous êtes étudiant /parent d’étudiant/autre profil (professeur/ami etc.) : vous pouvez donc faire le test en tant que parent, indépendamment de votre enfant et comparer ensuite les résultats, ce qui amène, selon le site même à avoir « une vision à 360° de la personne : comment elle se voit et comment elle est perçue ». C’est le seul des 5 sites testés qui propose cette triple entrée. L’inscription est obligatoire.

2/ Au moment de commencer chaque test, le site prévient de la difficulté que l’on peut avoir à choisir entre deux propositions, soit parce qu’aucune des deux ne nous correspond, soit parce que les deux nous correspondent ! Il explique pourquoi on doit choisir malgré tout et relativise l’incidence que ce choix peut avoir sur le résultat global. C’est plutôt une bonne démarche.

3/ L’aspect très complet du test : il y a en effet 3 tests distincts et pouvant être faits à différents moments :

  • un sur les intérêts professionnels : 18 groupes de 3 propositions dans lesquels il faut choisir ce qui attire le plus et ce qui  attire le moins
  • un sur les motivations : 45 groupes de 2 propositions et pour chacun d’entre eux, il faut choisir ce que vous préférez
  • un sur la personnalité : 45 groupes de 2 propositions avec la même consigne que pour le précédent

Soit 234 items sur lesquels réfléchir ! 😉 Mieux vaut faire ces 3 tests en plusieurs fois !

4/ Le test sur les intérêts professionnels s’appuie sur la typologie de John Holland, psychologue américain, modèle théorique le plus utilisé en France et dans le monde. Ce psychologue a en effet établi 6 types de personnalité (réaliste, investigateur, artiste, social, entreprenant, conventionnel) correspondant à 6 grands types d’intérêts professionnels et donc à des types de métiers. C’est la combinaison des 2 ou 3 premiers types dominants chez une personne qui détermine les types de métiers vers lesquelles elle pourrait se diriger.

Vous recevez donc dans votre boite mail un bilan qui présente, suite au test sur les intérêts professionnels, un graphique reprenant les 6 profils de la typologie Holland avec 1 pondération pour chacun d’entre eux.

Suite au test sur les motivations, ils proposent un bilan évoquant : la relation aux autres, le cadre de travail, les challenges, le type de travail, l’ambition.

Suite au test de personnalité, ils proposent un bilan évoquant : l’affirmation de soi, la réceptivité, le mode de pensée, le style de travail et la gestion des émotions.

Enfin, il propose sur cette base, un bilan sur les Secteurs/métiers à explorer.

Il est le plus « pro » des tests étudiés.

2. Le test approfondi « Pour quels métiers êtes-vous fait ? » du site www.lesmetiers.net 

Pourquoi est-ce que je le mets en deuxième position ?

1/ Parce qu’il est assez complet, ce n’est pas juste un petit test de 10 questions ! Il y a 3 grandes questions  et pour chacune de ses questions, des réponses proposées dont il faut dire si elles nous font envie ou pas :

  • – une question sur les goûts : « Dans votre futur métier, vous aimeriez…. » et 20 propositions auxquelles il faut répondre par Beaucoup/Moyennement/Pas du tout
  • une question sur les activités souhaitant être réalisées : « Dans votre futur métier, vous vous verriez bien… » et 50 propositions,  il ne faut cocher que celles qui plaisent
  • enfin, une question sur les secteurs d’activité : « Aimeriez-vous travailler dans ce domaine d’activité ? » avec 27 propositions auxquelles il faut répondre par Oui/Peut-être/Non

2/ Il ne nécessite pas d’inscription préalable

3/ Au final, il vous propose un bilan vous présentant vos centres d’intérêts dominants. Et bien-sûr des métiers pouvant être envisagés.

Pour l’avoir testé à plusieurs reprises avec des jeunes, je le trouve assez intéressant, autant par la richesse de son questionnement que dans la façon dont les résultats sont affichés.

Il ouvre en effet la voie à un questionnement assez approfondi et non de surface, notamment par le nombre de propositions auxquelles le jeune doit réfléchir. Il peut pousser aussi certains jeunes à aller se renseigner sur les secteurs d’activité pour pouvoir répondre de manière pertinente à la 3ème question (c’est même préférable).

Pour les 3 derniers tests étudiés, ils sont quasi à égalité…

3. Le test « Pour quels métiers êtes vous fait(e) ? » du site www.letudiant.fr

Bien qu’il se serve du modèle de Holland, nous avons là un test sommaire puisqu’il ne comporte que 30 questions. Pour chaque proposition, il faut choisir entre 2 réponses.

J’ai été déçue par la pauvreté de ce test d’orientation général pour un site comme l’Etudiant.

De plus, il requiert une inscription une fois que l’on a fini le test, celle-ci étant obligatoire pour accéder aux résultats. Je n’approuve pas cette démarche. Soit on demande une inscription en amont du test, soit pas d’inscription du tout ! 

Par contre, il propose comme tant d’autres une kyrielle de tests d’orientation spécifiques, qui peuvent être utilisés au gré des besoins comme « Êtes-vous faits pour…. » le BAC ST2S, la Prépa, l’alternance etc. Quand on a déjà une petite idée de ce que l’on veut faire, ces tests peuvent être utiles.

4. Le test « Orientation : quel est votre profil ? » du site phosphore.fr

Ici pas d’inscription nécessaire mais pas de test du genre « Pour quels métiers êtes-vous faits ». Un simple quiz « Quel est votre profil ? ». Il comporte 10 questions et 4 propositions pour chacune d’entre elles. Celui-ci vous dira seulement si votre enfant est plus Lettres/Gestion/Sciences exactes/Arts avec un pourcentage de prédispositions pour ces matières…Normalement, il le sait déjà ! Donc en aucun cas, il ne vous donne des pistes de métiers…

Je me suis du coup intéressée à une rubrique permettant de trouver des métiers « Idées de métiers ». le principe est simple : vous avez une liste d’activités et vous pouvez cocher toutes celles qui vous plaisent. Vous avez ensuite accès à tous les métiers dans lesquelles ces activités peuvent être exercées.

J’ai moi-même rentré plusieurs critères comme « travailler avec des jeunes », « conseiller et aider », « faire du business », « voir du pays » (des critères pouvant paraître incompatibles mais non, pas à 100% croyez-moi) et ce dont je me suis aperçue, c’est qu’ils ne croisent pas les critères, donc j’ai eu accès à pas moins de 155 suggestions de métiers, parce qu’ils y ont mis tous les métiers correspondant à chacun de ces 4 critères mais pas aux 4 critères croisés. Par exemple, il y avait astronaute, c’est sûr on voit du pays dans ce boulot ! 😉

A nous de faire la synthèse quoi….

5. Le test du site « Quel métiers pour moi ?  » du site onisep.fr

Le test de l’Onisep « Des métiers selon mes goûts ? » est un quiz fondé sur les goûts, envies et aptitudes du jeune, accessible sans inscription.

Il comporte 11 questions avec parfois jusqu’à 12 propositions de réponses , on peut en sélectionner 3 maximum.

Le bilan présente un camembert présentant le profil qui a obtenu le meilleur score (ex: je veux être utile aux autres) jusqu’au plus faible. Il explique pour chaque profil comment ce résultat a été obtenu (à partir de quelles réponses au test). Je trouve ce dernier point intéressant car c’est le seul parmi les 5 qui fait du lien entre réponses au test et résultat obtenu.

En revanche, comme pour le précédent test, il ne croise pas les profils. Ex : si j’ai obtenu un score identique à « je veux être utile aux autres » et « je veux faire respecter la loi », je n’aurai pas accès à des pistes de métiers tenant compte de ces 2 besoins/envies.

Puis il donne une liste de secteurs conseillés/secteurs assez pertinents/secteurs peu pertinents au travers d’articles vers lesquels il renvoie.

Conclusion

Vous l’aurez compris, je préfère, et de loin, les tests d’orientation des 2 premiers sites (avec toutes les précautions énoncées dans le volet 1 concernant les tests d’orientation en général).  Les autres sont pauvres, comparés à ces derniers.

Pourquoi ne pas les essayer et me dire ce que vous en pensez ? 😉

Laisser un commentaire

Soyez prévenu(e) dès que je publie un nouveau contenu et recevez gratuitement mon guide Cliquez ici
Hello. Add your message here.