L’orientation, quèsaco?

Jeux de mots et de sens sur l’orientation

Avez-vous le « sens » de l’orientation ? ;-))

Chercher le sens, quoi de plus naturel quand on parle d’orientation ?

Car il faut bien partir dans un sens qui a du sens n’est-ce pas ? Cela tombe sous le sens !

Ah, Raymond Devos, sort de ce corps ! 😉 Non, je plaisante, je n’ai pas son talent, malheureusement ! ;-(

1/ La définition du Larousse

« L’orientation est l’action de s’orienter, de déterminer sa position. »

J’aime bien aller regarder les synonymes, ça m’inspire, pas vous? Et là, le Larousse en donne toute une liste :

– Direction

Attardons nous un peu sur ce mot qui a lui-même plusieurs sens.

S’orienter, c’est bien se diriger vers quelque chose, à l’extérieur de soi (dans le cas qui nous intéresse, un métier, une formation) et pour cela, il est nécessaire d’apprendre à se diriger ou à se gouverner soi-même (à l’intérieur de soi) ou autrement dit, d’apprendre à être autonome, à poser des choix libres et éclairés.

Quand vous, parents, accompagnez votre enfant dans son orientation scolaire et professionnelle, vous devez créer les conditions de cette autonomie. Pas de direction assistée ! 😉 Autrement dit, ne faîtes pas les choses à sa place !

 Engagement

S’orienter, c’est faire un choix, c’est s’engager dans une voie. Une fois le choix d’orientation effectué, il faut de l’engagement pour réaliser ou mettre en œuvre son projet ! Dans le sport, engagement est synonyme de coup d’envoi. Autrement dit, à un moment donné, après le temps de la réflexion, vient le temps de l’action!

Un peu de vraie philo : pour les existentialistes, l’engagement est l’acte par lequel l’individu assume les valeurs qu’il a choisies et donne, grâce à ce libre choix, un sens à son existence.

– Position

Là aussi, le mot a plusieurs sens. Se positionner, c’est à la fois faire un choix, trouver sa place, avoir une opinion. C’est s’affirmer. C’est exactement le travail que doit faire un jeune qui s’oriente. Il doit se situer et cela est merveilleusement et simplement résumé par Blandine Yvert : « S’orienter, c’est bien plus que se faire une situation : c’est chercher et trouver sa place dans ce monde »(1) J’adore !

J’ai côtoyé dans le monde professionnel des gens de tous âges qui, parce qu’ils avaient subi leur orientation n’étaient pas à leur place. J’ai moi-même expérimenté ce sentiment parfois dans certains environnements professionnels. Cela engendre bien souvent frustration, manque d’efficacité, manque de reconnaissance, conflits et j’en passe ! Peut-être que vous-mêmes vivez cela ? Si tel est le cas, partagez votre expérience dans les commentaires! :-))

– Exposition

Ah que la langue française est riche !! S’orienter, c’est s’exposer, à double titre. C’est se dire, se montrer, parce que l’on part de soi pour faire un choix d’orientation et parce que l’on parle de soi quand on doit argumenter auprès d’un recruteur son choix d’orientation. Mais c’est aussi prendre des risques ! Pas de liberté sans risques !

2/ La définition académique de l’orientation scolaire

Le Haut Conseil à l’Education, dans l’introduction de son rapport sur l’orientation scolaire datant de 2008, fait état de difficultés communes aux pays européens en matière d’orientation. Il parle de 2 acceptations en anglais du terme orientation, mais elles sont aussi valables en France :

« Le terme “orientation” recouvre deux activités que la langue anglaise distingue : le processus qui répartit les élèves dans différentes voies de formation, filières et options (“students distribution”) ; l’aide aux individus dans le choix de leur avenir scolaire et professionnel (“vocational guidance”, “school and career counseling”).» (2)

En effet, chez nous, lorsqu’on parle d’orientation scolaire, on parle à la fois du système d’orientation tel qu’il existe en France et de l’accompagnement des jeunes dans le choix de cette orientation.

3/ L’orientation scolaire et professionnelle, une occasion à saisir !

L’orientation scolaire et professionnelle est souvent vécue par les parents et par les jeunes comme un casse-tête et rares sont ceux qui ne sont pas angoissés quant à l’avenir de leurs enfants.

C’est une des raisons pour lesquelles j’ai créé ce blog.

Pour vous aider à les accompagner au mieux.

Pour vous donner des outils, des conseils, une méthode.

Dédramatisez (ce n’est tout de même pas une question de vie ou de mort !!!), soyez positif et confiant, car vos enfants ont besoin d’adultes forts et confiants.

Et surtout, dîtes vous que c’est une magnifique opportunité pour eux d’apprendre à se connaître, une magnifique opportunité de développement personnel !

Car développement personnel et développement professionnel vont de pair !

Je laisse le mot de la fin à Blandine Yvert, qui, s’adressant aux jeunes qui doivent choisir une orientation, écrit :

« La construction identitaire est une de tes tâches essentielles à l’adolescence. Or, l’orientation scolaire et professionnelle est avant tout une affirmation identitaire de soi. Au-delà de l’injonction sociale à s’orienter, vécue souvent comme une contrainte, choisir ton orientation relève de l’opportunité : celle de pouvoir poser un acte libre pour t’affirmer, te déterminer. Se gouverner soi-même, être acteur ou encore poser un choix libre, cela s’apprend. Les choix d’orientation vont être l’occasion de t’atteler à la tâche. » (1)

Alors au travail ! 😉

Sources :
(1) Blandine YVERT, Orientation mode d’emploi, p. 94 et p. 132, Ed. Quasar, 2014
(2) L’orientation scolaire, Bilan de l’école 2008, p.7, Haut Conseil à l’Education.

Et vous, quelle est votre vision de l’orientation scolaire et professionnelle ?

Laisser un commentaire