Orientation et confiance en soi : un mariage heureux

 

La confiance en soi et en son avenir
Crédit photo : Pierre (Rennes)

Si vous êtes les heureux parents d’un adolescent ou d’un jeune adulte concerné par l’orientation, un brin stressés face aux échéances fixées par le système éducatif en la matière, AYEZ CONFIANCE….

Oui, de la confiance, il faut en avoir plein sa besace pour traverser ces longues années durant lesquelles votre enfant construit pas à pas son futur professionnel et son projet de vie !

L’orientation a tout à voir avec la confiance.

Confiance en qui ? En quoi ? Pourquoi ?

Avant de répondre à cette question, il m’apparaît nécessaire de préciser qu’en réalité, on distingue confiance et estime de soi, l’une et l’autre étant indispensables et liées :

  • la confiance en soi est le sentiment d’être capable de faire quelque chose, d’évoluer, de s’adapter, de réussir.
  • l’estime de soi est le sentiment d’avoir de la valeur et de pouvoir être aimé pour ce que l’on est.

1/ Ayez confiance en vous

Parents, faites confiance en votre capacité à accompagner votre enfant dans ce cheminement,  pour l’aider à trouver sa voie, petit à petit, en tenant compte des contraintes de l’environnement (procédures d’orientation et d’affectation imposées par le système scolaire notamment).

Grâce à vos encouragements et à votre soutien continus, vous permettrez l’émergence des vraies aspirations de votre enfant.

Vous allez devoir dialoguer avec votre enfant à ce sujet, l’accompagner dans un certain nombre de démarches, lui montrer comment faire pour découvrir sa propre voie. Vous allez être confronté(e) à des obstacles, des pressions, des conflits peut-être. Vous allez sûrement devoir vous remettre en question, un peu, beaucoup… 😉

Mais n’est-ce pas cela, être parent ? N’est-ce pas cela qui vous a permis de grandir aussi en tant qu’être humain jusqu’ici ?

Alors prenez les choses à bras le corps, ne remettez pas la question au lendemain ou dans les mains du corps éducatif, qui a bien une mission d’orientation mais qui ne peut et ne doit pas  être le Dieu tout puissant sur lequel vous reposer. Ce n’est pas le système éducatif qui détient le plus de clés, c’est vous, en tant que parents.

Vous êtes les mieux placés pour accompagner vos enfants. Et ils ont besoin de pouvoir compter sur vous en la matière.

Vous avez à votre disposition toute l’information et tous les conseils dont vous avez besoin pour l’accompagner. Sur Internet, à l’école, auprès de professionnels. Le tout est d’y consacrer un peu de temps et de savoir où chercher informations et conseils pour savoir comment s’y prendre. Sur mon blog, c’est précisément ce que je vous propose. Alors si ce n’est pas déjà fait, inscrivez votre prénom et votre mail dans le formulaire de contact et vous recevrez gratuitement le guide « Orientation de vos enfants : les 6 pièges à éviter ». C’est bien pour démarrer.

Vous n’êtes donc pas seul(e), alors ayez confiance en vous !

Un parent assuré a plus de chances de faire de son enfant un enfant assuré ! 

Avoir confiance en soi, c’est aussi être convaincu que, quelles que soient les circonstances, on saura s’en sortir, s’adapter et même être heureux. Et c’est cette vision positive des choses que vous devez communiquer à votre enfant, afin qu’il n’ait pas peur d’entrer réellement dans le monde à son tour pour y trouver sa place.

2/ Ayez confiance en votre enfant

Cela a l’air évident comme cela et pourtant… Nombre d’entre nous véhiculons sans le vouloir parfois, des messages qui n’assoient pas la confiance en soi de notre enfant, voire qui l’amoindrissent.

La perception que nous avons de nos enfants et de leurs capacités a pourtant une réelle incidence sur leurs capacités mêmes et sur leurs performances. C’est ce qui a été démontré au travers de « l’effet Pygmalion ».

Pour en savoir plus, vous pouvez lire mon article Découvrez l’impact de l’effet Pygmalion sur votre enfant».

Même si votre enfant a des difficultés scolaires, qu’il vous ramène de piètres bulletins, ne le dévalorisez pas ! Cherchez les causes, si besoin avec de l’aide, de cet état de fait, afin d’y remédier d’une façon ou d’une autre mais ne le dévalorisez pas car sa valeur ne se résume pas, loin de là, à ses bulletins scolaires ! 

Si vous souhaitez qu’il réussisse ce qu’il entreprenne, quoi que ce soit, posez sur lui un regard confiant, positif et bienveillant !

Partez du principe qu’il a du génie, comme tout un chacun.

Le regard que vous posez sur lui est déterminant dans sa réussite et dans la construction de sa confiance en lui.

3/ Votre enfant doit avoir confiance en lui-même

On vient de le voir, vous avez un très grand rôle à jouer, en ayant confiance en vous-même et grâce au regard positif que vous portez sur lui.

Parce que pour construire un projet d’orientation, on a besoin de croire que l’on en est capable. Que l’on peut faire quelque chose de sa vie. Et même réussir à faire ce que l’on souhaite.

[bctt tweet= »On doit avoir conscience de sa propre valeur pour définir une intention pour l’avenir. » username= »carolebordon »]

S’il n’a pas confiance en lui, comment peut-il envisager l’avenir avec optimisme et construire un projet, prendre des risques, faire des choix, s’affirmer ?

Ici comme pour tout, la confiance en soi est essentielle.

S’il manque de confiance en lui, peut-être avez-vous des choses à changer dans votre attitude. Dans la façon dont vous le percevez, dans la façon dont vous lui parlez, dans la façon dont vous réagissez. Dans la vision du monde que vous lui proposez.

Peut-être aussi que l’école y est pour quelque chose. Le contexte général. Bref, explorez son environnement, essayez de dialoguer avec lui pour comprendre comment remédier à la situation.

Sachez aussi que des tas de techniques existent pour renforcer l’estime et la confiance en soi. Les sites de développement personnel regorgent d’informations et de conseils sur le sujet, voire proposent des séminaires / formations.

Certains participants à ce carnaval d’articles ont des blogs consacrés au développement personnel. N’hésitez pas à les consulter.

Conclusion

La confiance est contagieuse. Et nécessaire pour être bien dans sa peau et dans ses baskets. Pour réussir sa vie.

Elle se construit dès l’enfance mais si pour quelque raison que ce soit, vous vous apercevez que votre enfant n’a pas confiance en lui ou en tous cas, qu’il manque de confiance, il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir. Ne vous culpabilisez pas, ce qui serait contre-productif. Essayez plutôt de faire un travail sur vous-mêmes pour augmenter votre confiance en vous, en lui, en la vie. Cultivez un esprit positif, quelles que soient les circonstances et vous verrez nécessairement au fil du temps des changements dans votre vie, vos relations avec votre enfant et en lui ! 

Cet article a été écrit dans le cadre de l’evènement inter-blogueurs sur le thème « Avoir enfin confiance en soi », initié par Odile, du blog Folle autonomie.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le, commentez-le !  😉

1 comment / Add your comment below

Laisser un commentaire

Soyez prévenu(e) dès que je publie un nouveau contenu et recevez gratuitement mon guide Cliquez ici
Hello. Add your message here.