Explorez avec vos enfants leurs compétences

Cet article est le volet 3 de la série pratique qui a pour but d’apprendre à vos enfants à se connaître pour mieux s’orienter.

Il fait suite au volet 1 « Explorez avec vos enfants leurs passions et intérêts » et au volet 2 « Explorez avec vos enfants leurs talents ».

Attention : il est préférable de suivre cette série dans l’ordre, pour une meilleure compréhension et davantage d’efficacité ! 😉

Cuisiner-dessert-compétence
« Crédit photo : ponce_photography »

Qu’est qu’une compétence ?

Si vous avez lu mon article précédent sur les talents, vous en avez déjà une petite idée. Car bien souvent, on assimile talent et compétence. C’est pourquoi j’avais jugé bon dans cet article de les distinguer.

Une compétence est un savoir-faire ou un savoir-être acquis par l’apprentissage.

Un savoir-faire est, comme son nom l’indique, une chose que l’on sait faire, que l’on a apprise à faire, d’une façon ou d’une autre (école, formation, coaching, auto apprentissage, famille, lectures etc.).

Par exemple : je sais animer une réunion ; je sais rédiger un éditorial ; je sais écrire une dissertation ; je sais cuisiner etc.

Un savoir-être est une compétence d’ordre :

  • Interpersonnelle : on parle aussi de compétence sociale. Par exemple, je sais être à l’écoute des autres, je sais m’affirmer, je sais manager une équipe, je suis pédagogue etc.
  • Intrapersonnelle : elle concerne la relation que chacun de nous entretient avec lui-même. Par exemple, je sais me remettre en question etc.

Un savoir-être peut s’apparenter à une qualité.

Bien souvent, pour décrire une compétence, on utilise des verbes d’action (organiser, diffuser, écouter, calculer, imaginer, rénover etc.). Vous en trouverez facilement une liste en tapant « liste de verbes d’action » dans votre moteur de recherche.

A partir de cette liste, vous allez pouvoir, avec votre enfant, lister toutes ses compétences.

Avant de faire cet exercice, quelques précisions supplémentaires : une compétence n’est pas une connaissance, c’est vraiment quelque chose que l’on sait faire, et non une théorie que l’on connaît. Par exemple, si je connais sur le bout des doigts le théorème de Pythagore, je possède donc une connaissance.

Si je sais l’utiliser pour calculer la longueur d’un des côtés d’un triangle rectangle, alors je possède une compétence (il faut aussi savoir résoudre une équation simple). C’est-à-dire que je mobilise des connaissances pour faire quelque chose, résoudre un problème ici dans ce cas.

Enfin, on parle de compétence quand on sait vraiment faire une chose, quand on en a la maîtrise, pas quand on sait la faire à moitié.

Exercice

Partez comme toujours de son vécu et listez grâce aux verbes d’action ses acquis. Au sein de l’Education Nationale, la tendance est désormais à l’acquisition et à l’évaluation de compétences, cela devrait vous faciliter la tâche.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’a-t-il appris à maîtriser dans le cadre scolaire ? Exemple : il sait faire le résumé d’un livre, il sait faire un exposé, il maîtrise l’utilisation d’Excel etc.
  • Qu’a-t-il appris dans le cadre familial, que lui avez-vous appris ? Exemple : il a appris et sait construire des maquettes, réparer une moto, parler arabe etc. 
  • Qu’a-t-il appris dans le cadre de ses activités extra-scolaires ? Exemple : il sait chanter, jouer de la guitare, organiser une collecte, inventer des desserts, aider aux devoirs (il le fait dans le cadre d’une association)
  • Quelles expériences ont été formatrices ? Même des expériences douloureuses ont pu lui apprendre des choses. Exemple : vous vous êtes retrouvée mère célibataire avec 3 enfants à charge, il était l’aîné, il a du s’occuper de ses frères et sœurs et de ce fait, il sait s’occuper d’enfants, assurer leur sécurité, veiller à leur hygiène, préparer des repas équilibrés etc.
  • Qu’a-t-il appris dans ses stages, jobs? Exemple : il sait accueillir les clients, prendre les commandes, servir les boissons et encaisser les paiements parce qu’il a travaillé dans un bar pendant l’été.

Ne négligez pas les savoir-être comme par exemple la facilité à entrer en contact avec les autres ou les qualités qu’il a développées.

Une fois que vous avez terminé, félicitez-vous car il y a fort à parier que vous avez réalisé ensemble, que votre enfant a bien plus de compétences qu’il ne le pensait au départ ! De quoi alimenter son estime de lui-même !

Je vous donne RDV pour le prochain épisode, qui sera consacré à ses besoins et valeurs !

Si vous avez aimé cet article, partagez-le et commentez-le ! 

 

1 comment / Add your comment below

  1. Super mini serie. J’avais moi aussi tendance à associer compétences et talents mais c’est vrai que vu sous cet angle, tu as parfaitement raison de les distinguer.
    En attente de l’épisode 4…

Laisser un commentaire