Dernier épisode de la série « Apprendre à  se connaitre »

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur le bouton Play en haut ou le télécharger sous format MP3.

Citation de Pindare

Cet article est le dernier volet de la série « Apprendre à  se connaître ». Je vais vous proposer de faire la synthèsese de tout le travail d’exploration que votre enfant a fait en partant en voyage au centre de lui même.
Récapitulons : je vous ai proposé dans les semaines précédentes d’explorer avec lui :
ses centres d’intérêt et ses passions (et comment l’aider à  trouver des passions)
ses talents
ses compétences
ses besoins et valeurs
ses qualités et défauts

Si vous avez écouté mes conseils, il ou elle a consigné dans un petit carnet d’orientation ou tout autre support de son choix le résultat de ses réflexions et du dialogue que vous avez pu avoir. En partant de son vécu, passé et présent, votre enfant a probablement effectué des prises de conscience le concernant.

Se connaitre : la bérézina ?

Peut-être que ce travail d’exploration a été difficile ou impossible. Pas toujours simple en effet de mobiliser son adolescent là -dessus ! Pas simple de trouver la bonne manière de s’y prendre, en fonction de sa maturité, de sa personnalité et de l’environnement dans lequel on se trouve. Pas simple de trouver les mots.
Pourtant, apprendre à  se connaitre reste une compétence essentielle à  acquérir. Une éducation à l’orientation nécessite l’apprentissage de la réflexivité. C’est-à -dire de savoir se situer à  un moment donné . De connaître ses motivations, ses aspirations, qui l’on est et qui l’on veut devenir. Et l’acquisition de cette réflexivité prend du temps.

C’est à  partir de là  que vont s’ouvrir des perspectives d’activités professionnelles vers lesquelles il pourrait s’orienter. C’est aussi de cette manière que votre enfant va pouvoir se positionner, s’affirmer et mettre en valeur ses atouts lorsqu’il en aura besoin.

Je vais vous donner quelques pistes pour rassembler les pièces du puzzle et en tirer des idées d’activité professionnelle.

Cinq « trucs » à  tester

1/ Faites avec lui une SYNTHESE VISUELLE DE CE TRAVAIL D’EXPLORATION, que ce soit en mots et/ou en images. Personnellement j’aime bien utiliser les tableaux physiques en carton, format A3 ou plus grand sur lesquels je fixe des mots clés, des illustrations, voire des objets ! Et que l’on peut accrocher au mur au-dessus de son bureau.
Dessus, on peut mettre des images illustrant nos centres d’intérêt et passions, nos talents, on peut coller des mots qui nous caractérisent (besoins, valeurs, qualités, défauts), on peut y mettre de la symbolique qui nous parle (ex : un porte clé en forme de clé de sol si on est passionné par la musique), une médaille, un diplôme ou autre titre reçu, une photo de famille si la famille est quelque chose d’important à  nos yeux, une branche pour symboliser notre intérêt pour la nature ou l’écologie…bref, vous avez compris le principe ;-). C’est un jeu. C’est ludique et créatif.

Répétez lui que cela est naturellement évolutif. S’il fait ce tableau, il doit pouvoir en changer les éléments au gré de son évolution personnelle.

2/ Une fois que c’est fait, BRAINSTORMING ! Partez de cette liste de secteurs d’activités existants et écrivez chacun dans votre coin sur des post-it un secteur, un métier, une activité qui vous vient à l’esprit à  la vue de ce tableau. Un post-it pour chaque chose. IL N’ Y A PA S DE BONNE OU DE MAUVAISE REPONSE. Dans un brainstorming, on écrit tout ce qui nous passe par la tête, même si ça a l’air farfelu ! Sentez-vous libre ! Ne vous mettez aucune barrière ni l’un ni l’autre !
Ensuite, mettez tous les post-it dans une boite et fermez là . Non, vous n’allez pas mettre vos idées en commun tout de suite, vous allez comprendre pourquoi ! 😉

3/ Connectez vous sur le site des métiers.net, cliquez sur l’onglet « Orientation » et dans l’encart intitulé « Pour quels métiers êtes-vous faits ? », cliquez sur « Commencer le test » (pas celui d’une minute mais celui de 15 mn). Que votre enfant fasse ce test en prenant le temps de bien réfléchir. Il va en sortir une synthèse qu’il serait bon d’imprimer, avec un profil et des pistes de métiers qui pourraient lui convenir.

Sans rentrer dans les détails de ce test car ce n’est pas l’objet de cet article, je pense que c’est un des meilleurs tests gratuits sur le net à l’heure actuelle. Je le trouve assez aidant, dans la mesure bien entendu où l’on prend soin de répondre correctement aux questions posées. Si votre enfant a déjà  pris conscience de pas mal de choses le concernant, il n’aura que plus de facilité à  répondre aux questions.

4/ Reprenez la boite à  idées (avec les post-it) et piochez chacun à  votre tour une idée, lisez là  tout haut et parlez-en. Comparez avec les résultats du test. Y a t-il des pistes en commun ? S’il y en a, vous tenez peut-être quelque chose à  explorer en premier.

Par exemple, si vous avez mis le métier « Assistante sociale » ou le secteur d’activité « Social » sur un post-it, et que le profil Social de votre enfant ressort avec une haute pondération suite au test, avec ce métier là  mais aussi d’autres métiers du secteur social, il faut explorer cette piste.
Passez tout en revue et faites une liste de secteurs et métiers à  explorer, en essayant de les hiérarchiser par ordre d’intérêt, à priori.

5/ Passez à  la phase exploration de ces domaines d’activités et métiers. C’est une seconde   phase d’exploration qui s’ouvre et qui comporte tous un tas d’actions à  mettre en oeuvre pour faire des choix en connaissance de cause. Pour démarrer celle-ci, je vous conseille la lecture de l’article 5 astuces pour bien connaitre un métierdans lequel je donne plusieurs pistes complémentaires pour connaitre un domaine d’activité ou métier à  fond.

Le mot de la fin…

N’oubliez pas cependant que les métiers ne cessent d’évoluer, que certains disparaitront dans l’avenir et que d’autres apparaitront. C’est une donnée avec laquelle nous nous devons de composer et qui n’est pas forcément négative. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de développer chez nos enfants leurs capacités d’adaptation !
Pensez à  l’entreprenariat également et au fait que entrepreneur ou pas, votre enfant aura tout à  gagner à developper son inventivité car il lui faudra peut être inventer son poste de demain, même au sein d’une entreprise, pour ne pas rester sur la touche. C’est ce que l’on appelle l’esprit entrepreneurial (identifier des besoins non encore satisfaits de l’entreprise, proposer des solutions innovantes pour répondre à  ces besoins, convaincre sa hiérarchie, les mettre en oeuvre).

La série est désormais terminée, avant la prochaine 🙂 !

J’espère qu’elle vous aura aidée ! Laissez moi votre avis dans les commentaires !

Et partagez cet article si vous l’avez aimé ! 😉

1 comment / Add your comment below

  1. Wouaaah, ton article vraiment tres complet m a inspiré. C’est vraiment une bonne idée de faire cet espèce de vision board avec l enfant sur ces centres de intérêt et d aller après faire le test sur le site des métiers. Site et test que je connaissais pas d ailleurs. Merci bcp Carole pour ces nouvelles pistes.

Laisser un commentaire

Soyez prévenu(e) dès que je publie un nouveau contenu et recevez gratuitement mon guide Cliquez ici
Hello. Add your message here.