Comment s’orienter en 4 étapes clés

Etapes pour aller haut
Crédit photo : fdecomite

J’ai déjà eu l’occasion de le dire : l’orientation est un parcours.

Et tout parcours est jalonné d’étapes.

Et même si aucun parcours d’orientation n’est semblable à un autre, voici, après un petit préambule sur l’état d’esprit à cultiver, les 4 étapes clés par lesquelles votre enfant devra passer afin de trouver sa voie.

Le préalable : cultiver un certain état d’esprit

Ici il ne s’agit pas de faire quoi que ce soit mais d’« être » dans un certain état d’esprit.

Afin de bien accompagner votre enfant, veillez autant que possible à être :

  • Ouvert  (tolérant, sans préjugés, compréhensif, bienveillant)
  • Positif et confiant (dans l’avenir et en votre enfant)
  • Patient (oui, ça n’est pas toujours un long fleuve tranquille) 😉

Considérez l’orientation pour ce qu’elle est : une magnifique opportunité de croissance personnelle et familiale.

Je sais ce que vous allez me dire, pas facile à faire en toutes circonstances ! Pas d’inquiétude, vous trouverez au fur et à mesure dans mon blog quelques conseils et outils qui pourront vous aider…Faîtes de votre mieux, ce sera déjà bien ! Parce qu’en plus, idéalement, il va falloir transmettre cet état d’esprit à votre enfant ! Et il n’y a qu’une façon de le faire : par contagion ! 😉

A présent que vous avez pris conscience de cela et que vous avez décidé de vous y mettre ;-), voici les 4 étapes :

1ère étape : réfléchir sur soi-même

La connaissance de soi est indispensable pour bien s’orienter. En effet, comment choisir SA voie si l’on ne connaît ni ses valeurs ou besoins, ni ses goûts, ni ses talents etc. ? Pour moi, ce travail d’introspection constitue la première étape de tout processus d’orientation. Evidemment, à l’adolescence, l’identité est encore en construction, mais votre enfant a déjà un vécu, a des expériences de vie à partir desquelles il s’est déjà construit et qui vont pouvoir être utilisées.

En revanche, nous ne sommes pas forcément outillés pour accompagner notre enfant dans ce travail d’identification. Ce blog devrait vous y aider. 😉

2ème étape : dégager des pistes d’orientation

Une fois que l’on a un peu plus conscience de soi-même, de ce qui est important pour nous, de ce qui ne l’est pas, de notre potentiel, il est plus simple de dégager des pistes d’orientation, autrement dit des idées de secteur d’activité dans lesquels on pourrait évoluer, des idées de métiers, grâce notamment (mais pas seulement) à des tests.

En général, on a plusieurs pistes qui se dessinent alors, parfois 3, parfois 10, parfois plus ! Seulement on ne peut pas s’orienter dans 10 directions à la fois ! Comment faire pour n’en retenir qu’une ou 2 ?

Il faut creuser chacune de ces pistes en les explorant à fond (connaissance du métier visé, de ses débouchés sur 5 à 10 ans, de la manière d’y accéder etc.)

Pour cela, je vous recommande la lecture de l’article « Cinq astuces pour bien connaître un métier ».

3ème étape : valider un ou deux projets

En général, à ce stade, après une exploration en profondeur de toutes les pistes qu’on avait, il n’en reste qu’une ou deux, voire trois. Ce sont ces pistes qui vont devenir des projets. Un projet s’élabore, se construit. Aussi va t-il falloir élaborer le projet dans les détails.

Pourquoi je recommande 1 ou 2 projets ? Parce qu’il est bon d’avoir un plan A et de se donner tous les moyens de le réussir et il est bon d’avoir un plan B au cas où. Mais c’est comme vous le sentez.

4ème étape : mettre en œuvre

Votre enfant sait désormais où il veut aller, il a un but. Il sait ce qu’il doit faire et quand (dossiers d’inscription à des écoles, préparation à un concours, recherche d’entreprise pour l’alternance etc.). Il n’y a plus qu’à agir ! Dans cette phase bien entendu, tout un tas d’obstacles peuvent survenir qu’il va lui falloir apprendre à surmonter, avec votre aide.

Bien entendu, ces différentes étapes ne se vivent pas de façon linéaire mais sont imbriquées l’une dans l’autre. L’exploration de son environnement, l’expérience servent la connaissance de soi.

Bien entendu, elles doivent être plus ou moins adaptées à l’âge de vos enfants, leur maturité, vos dispositions personnelles et votre disponibilité.

Conclusion

[bctt tweet= »Pour moi, réussir son orientation, c’est trouver sa voie et si j’ose une analogie, trouver sa voix 😉 » username= »carolebordon »] Tout comme la voix de votre enfant mûrit avec le temps, trouver sa voie est un processus qui s’inscrit dans le temps, quelque chose qui mûrit.

Le monde est fait de milliards de voix n’est-ce pas ? Chaque voix est unique. Pour poursuivre l’analogie, cela veut dire que chacun doit trouver SA voie, en fonction de ce qu’il est et de ce que le monde lui offre comme opportunités. Il s’agit de trouver sa place dans le monde, et de faire entendre sa voix, singulière. Un très beau challenge.

Avez-vous des questions/remarques sur ces différentes étapes? 

1 comment / Add your comment below

  1. Pas évident tout ça en effet ,d’autant que l’adolescence est une période où à part les copains ,tout est nul. Essentiellement tout ce qui peut concerner l’orientation professionnelle ,l’avenir etc …On est plus tout à fait un enfant et pas tout à fait non plus un adulte et ça fait peur.

    Alors se pencher sur ses talents au milieu de tout ça ,pas simple. Et encore faut il avoir un ado de bonne volonté..

Laisser un commentaire