Chloé deviendra t-elle professeur d’anglais ?

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur le bouton Play en haut ou le télécharger sous format MP3.

Drapeau anglais
Crédit photo : terimakasih0

Retranscription du podcast 

Chloé écrit :

Bonjour Carole,

J’ai 20 ans et je suis tombée par hasard sur votre blog. Je sais qu’il s’adresse aux parents mais personnellement, j’y trouve aussi des choses qui m’ouvrent l’esprit ! Et là je suis un peu en panne, alors je me suis dit que vous pourriez peut-être m’aider !

Je suis en LLCE (Langues, littératures et civilisations étrangères) parce que j’adore l’anglais et mon idée était de devenir professeur d’anglais. Mais plus j’avance et moins j’ai envie d’aller vers l’enseignement parce que si c’est pour me retrouver dans un collège difficile…J’aime beaucoup la psychologie et je me demandais dans quelle mesure je pourrais allier ces deux centres d’intérêt que j’ai. Mes recherches n’ont rien donné pour le moment ni les gens que j’ai rencontrés. Avez-vous une idée ? Merci !

Ma réponse : 

Bonjour Chloé,

Je suis heureuse de savoir que vous trouvez sur mon blog matière à réflexion. En effet, c’est un blog d’abord parental mais de jeunes gens comme vous peuvent bien-sûr (et heureusement) y trouver des informations ou conseils utiles.

Vous dites avoir des doutes par rapport au métier d’enseignant dans le secondaire et  peur de vous voir affectée en début de carrière dans un collège « difficile » selon vos propres mots. Ceci est en effet une réalité aujourd’hui qui explique en partie la désaffection des jeunes pour l’enseignement public.

Toutefois, je vous invite à revenir sur les motivations qui étaient à la source de votre volonté de devenir professeur d’anglais (à part votre amour pour cette langue).

Qu’est-ce qui vous attirait  à priori dans ce métier ? La possibilité de transmettre et ainsi de favoriser le développement d’adolescents,  le statut, une partie des conditions de travail, la stimulation intellectuelle…? Autrement dit, la recherche d’une activité bénéficiant à la collectivité (utilité sociale), l’envie de transmettre et de partager votre passion et le plaisir qui y est associé, les avantages pouvant être liés au statut ?

Essayez de répondre à cette question pour savoir si aujourd’hui, ces motivations sont toujours présentes ou pas. Car si elles le sont, elles sont de nature à orienter votre choix futur.

L’enseignement ne se résume pas aux établissements publics. Il y a aussi le privé sous contrat et hors contrat et de nombreux organismes recherchant des professeurs d’ anglais. Je pense notamment aux organismes de soutien scolaire ou aux instituts de formation  s’adressant à des adultes ou des professionnels. Aux cours particuliers que vous pourriez donner (en général plutôt en complément d’une autre activité).

Car ceci est une autre question : pourquoi les adolescents ? Pourquoi pas d’autres publics ? Etudiants, adultes ? Etrangers (Français Langue étrangère) ?

Avez-vous envisagé également l’enseignement du français dans un pays anglophone ?

A travers ces questions, je cherche bien entendu à vous suggérer de considérer toutes les possibilités liées à l’enseignement de l’anglais avant d’abandonner totalement cette voie.

A présent, je vais répondre à votre question qui est « Quelle voie professionnelle me permettrait d’allier mes deux centres d’intérêt que sont l’anglais et la psychologie ? ».

Et je vous réponds : par exemple, l’enseignement ! 😉 Eh oui Chloé, pour enseigner, quelque soit le public, il faut s’intéresser et tenir compte de la psychologie des groupes et des individus en situation d’apprentissage ! Et par exemple, Le Master métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation qui permet de passer les concours préparant à la fonction d’enseignant inclut évidemment cette dimension.

Avez-vous déjà été en situation d’enseignement, ne serait-ce qu’au travers d’une expérience de bénévolat en soutien scolaire ? Je vous invite à expérimenter le plus possible, à tester vos idées (si c’est faisable).

Je peux vous citer bien d’autres secteurs d’activité dans lesquels l’anglais et la psychologie sont utiles, comme le commerce, la communication, le marketing, les ressources humaines, l’humanitaire...Cela fait beaucoup de possibilités que je ne peux me permettre de détailler ici, vous le comprendrez aisément. A vous d’approfondir vos recherches à ce niveau-là et votre réflexion par rapport à vous-même.

Sachez enfin que vous pouvez faire un double cursus LLCE et Psychologie mais compte-tenu de l’investissement, je vous suggère de savoir quel projet d’activité il servira. Même si, parfois, les idées et les opportunités arrivent en étant en chemin…

Dans tous les cas, si ces 2 disciplines vous passionnent, étudiez les à fond, d’une façon ou d’une autre, même par vous-même, car vous trouverez de toute façon, dans votre vie professionnelle mais aussi personnelle comment utiliser les connaissances et compétences acquises.

J’espère vous avoir éclairée Chloé !

Si vous pensez que ce podcast/article peut être utile à quelqu’un, partagez-le, et si vous en avez envie, laissez un commentaire  ! 😉

1 comment / Add your comment below

  1. Super article. C’est comme se trouver devant une table de victuailles superbement garnie, cela met l’eau à la bouche…
    Je suis à la retraite et pourtant, j’aurais envie d’y aller, explorer tous ces chemins … J’espère que vous aussi, Chloé. Bonne chance et… Aimez votre Avenir !

Laisser un commentaire

Soyez prévenu(e) dès que je publie un nouveau contenu et recevez gratuitement mon guide Cliquez ici
Hello. Add your message here.