Je ne veux PAS être ingénieur ou le refus de la voie royale

Le témoignage de MagaliVoici le témoignage de Magali, créatrice du blog Parents du 21ème siècle

« D’aussi loin que je me souvienne, à l’âge où les autres enfants répondaient POMPIER ou INFIRMIERE à la question « qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? »…. j’ai toujours répondu PAS INGENIEUR. 

Mais pourquoi donc ?! 

Dans la ville où j’ai grandi, il y avait beaucoup d’ingénieurs. Mes parents étaient ingénieurs, une bonne partie de leurs amis aussi. Sans trop bien comprendre ce que cela voulait dire, j’avais dû intégrer que la voie du bon élève était toute tracée… et j’ai toujours préféré sortir des sentiers battus. 

Mais JE ne VEUX PAS, ça n’a jamais fait une orientation. 

Il m’a fallu bien longtemps pour trouver mon rêve à moi ; ce qui me motivait vraiment. C’est en seconde que mon rêve m’est tombé dessus. Enfin, deux rêves pour faire simple ! Et pas franchement compatibles entre eux. 

Le premier : passer un CAP cuisine, pour en finir avec l’ennui sans fin de la voie générale et apprendre enfin quelque chose qui me plaisait. Le deuxième : faire une école de commerce pour mieux promouvoir les inventions… des ingénieurs ; inventions qui, de ma courte expérience locale, avaient la fâcheuse tendance à rester au placard.  Lire la suite

Il n’est jamais trop tard pour trouver sa voie

Le témoignage d'Emeline

Voici le témoignage d’Emeline, créatrice du blog Petit enfant deviendra grand

Elle a souhaité également témoigner du parcours d’un ami, Cédric, qu’elle jugeait intéressant et que vous trouverez à la suite.


Collège et premier stage

« J’ai toujours été « scolaire », je ne me souviens plus si la question de mon orientation s’est posée au collège… 

Nous avions tout de même un stage à faire en entreprise. J’ai choisi de me tourner vers un domaine qui me passionnait : les voyages. J’ai donc effectué une semaine de stage d’observation dans une agence de voyage. Et là… déception… c’était beaucoup moins exotique que ce que j’imaginais. S’il y avait des avantages sur les prix des voyages par exemple, le métier consistait surtout à en chercher sur son ordinateur. Cela ne me correspondait pas et j’ai alors pris conscience de l’importance de faire des stages pour découvrir un métier

Seconde générale et deuxième stage

Je suis ensuite allée en seconde générale. Nous avions à nouveau la possibilité d’effectuer un stage en entreprise. J’ai choisi le deuxième domaine qui m’attirait : le paramédical. J’ai donc pu découvrir le milieu d’un laboratoire et d’une pharmacie en milieu hospitalier. Et là encore, merci le stage… A la pharmacie, la plus grande partie du travail était de ranger des médicaments et au laboratoire, de mettre des tubes à essai dans des machines. Lire la suite

Une voie toute tracée

Le témoignage de Carole

Voici le témoignage de Carole, créatrice du blog Adolescence Positive

« Merci Carole pour cette formidable idée, de me proposer de témoigner sur ce sujet crucial qu’est l’orientation à l’adolescence. »

Rentrer dans le moule

« Jusqu’en classe de seconde, j’étais une élève en parfaite adaptation avec le moule de l’éducation nationale. Mes résultats scolaires excellents m’avaient même permis de prendre deux ans d’avance sur mes petits camarades, grande fierté de mes parents, et surtout de mon père qui n’avait pas eu accès, à son grand regret, aux études secondaires.

J’avais bien essayé de me rebeller, de faire le « Guignol » au collège en cours de français et de mathématiques … Je disais même en fin de 3e à mes camarades de classe : « Oh, je vais en 2nde, mes parents m’obligent ».

J’étais donc promise à la voie royale des années 80, le fameux « Bac C », puis médecin comme ma sœur aînée, ou pharmacien comme en rêvait ma mère, ou ingénieur comme ma sœur cadette, ou un autre métier qui « en jette », et qui m’assurerait une totale « indépendance ». Lire la suite

Pour trouver ma voie, j’ai appris à m’écouter

Le témoignage de Delphine

Voici le témoignage de Delphine, coach de vie positive et créatrice du blog Une vie merveilleuse

« J’ai vécu une adolescence éteinte. Éteinte de vie, éteinte d’envie. C’est triste quand j’y pense, parce que ce n’était pas ma nature, petite j’avais énormément d’envies ! Mais comme toutes mes envies étaient très rapidement classées dans la catégorie « irréalisables, pas pour toi », j’ai fini par ne plus en avoir. Et petit à petit j’ai donc fini par m’éteindre, éteindre la lumière de la pièce « envie » au fond de moi, et me mettre en mode mouton.
C’est quoi le mode mouton ? C’est le mode « Je suis le mouvement, j’écoute bien ce que disent les autres et surtout je ne m’écoute pas moi même». J’étais donc convaincu à cette époque que les meilleurs personnes pour trouver ce pourquoi j’étais faite dans la vie, c’étaient les autres.

Mes parents, enfin surtout ma mère, mes profs, mes conseillers d’orientation, mes copines, un peu. Mais le truc c’est que personne n’avait le même avis. Certains me voyaient économiste, d’autres prof d’anglais, d’autres secrétaire comptable… comment choisir alors ? Lire la suite

Du textile à la cuisine en passant par la finance

Le témoignage de Valérie

Voici le témoignage de Valérie, créatrice du blog 123degustez.fr

« Quand je repense à mon orientation après le bac à 17 ans ½… J’adorai les jeunes enfants et ma mère m’avait toujours vu puéricultrice. Je ne m’étais pas donc pas posée de questions, je m’apprêtais à être puéricultrice. Grande timide, lorsque j’ai su qu’il fallait faire des études d’infirmières au préalable, j’ai reculé net.

Du coup, aucune idée d’orientation. Juste une envie de quelque chose de créatif, ce qui n’était pas concevable pour mon père.

Me voilà donc pour une 1ere année de pharmacie. Un fiasco et j’ai arrêté en cours d’année.

Puis me vint une forte envie de travailler dans le secteur de la soierie lyonnaise. Véto de mon père car ce secteur est sinistré. Apres négociation, cela pourra être revu après des études « sérieuses ». Lire la suite

Mon orientation scolaire, une recherche de liberté

Le témoignage de Sandrine

Voici le témoignage de Sandrine, créatrice d’harmonie intérieure (personnes) et extérieure (espaces), blogueuse (Yllaé Feng Shui et Ma Vie Ma Déco), scénariste de fictions radio. 

« J’ai des amis qui ont toujours su ce qu’ils voulaient faire dans la vie ou au moins dans quel domaine ils voulaient s’orienter. Ce n’était pas mon cas. Une élève attentive et curieuse, sans rêve ou idéal professionnel

A l’époque j’ai choisi ma filière lycée (sciences) pour garder un choix pour plus tard, quand je saurai (enfin) ce que je voulais faire. Après le bac, je me suis à nouveau retrouvée devant un choix, sans plus d’informations sur ce que j’aimerais faire vraiment. J’avais demandé une dizaine de formations différentes, et parmi celles où j’étais retenue, j’ai choisi avec les éléments dont je disposais à l’époque : une filière courte (bac+2) pour être financièrement indépendante rapidement, un DUT plutôt qu’un BTS pour sortir de l’ambiance « lycée », une ville moyenne pour avoir plus facilement une chambre en cité U, la discipline qui me plaisait le plus…  Lire la suite

Le jour où la machine m’a orienté…

Le témoignage de Pierre
Pour le lancement de la rubrique « témoignages » sur J’Aime Mon Avenir, j’ai sollicité mes ami(e)s blogueurs/blogueuses afin qu’ils apportent leur témoignage sur la façon dont ils ont vécu leur orientation quand ils étaient jeunes et sur ce qu’ils en pensent aujourd’hui avec le recul. 7 d’entre eux se sont prêtés au jeu et je les en remercie !
Je vous propose donc 1 témoignage par jour pendant 7 jours…:-)

Voici, pour démarrer cette série, le témoignage de Pierre, auteur des blogs Mon Grand-Est et French moments (en anglais).

« J’ai toujours aimé la géographie et l’histoire. Depuis tout petit, les cartes me fascinaient. De l’école élémentaire au collège, je brillais dans ces matières ainsi qu’en musique et arts plastiques… au détriment d’autres matières comme les mathématiques, le français, la physique et la chimie, qui ne me passionnaient pas du tout. J’avais également un certain don pour parler devant une classe et j’admirais l’art d’enseigner.
En classe de seconde, il fallait « me ranger », trouver mon orientation scolaire pour, plus tard, exercer un métier. Mes parents et moi avions organisé un rendez-vous au CIO, le Centre d’information et d’orientation. On m’a fait passé une panoplie de tests et vérifié mes résultats scolaires. Toutes les données ont été avalées par un gros ordinateur glouton. Quelques secondes plus tard, ce mastodonte du début des années 1990 recracha mon orientation. Pas de géographie car trop nul en maths. Pas d’histoire car pas assez bon en français. La musique, les arts plastiques, fallait laisser tomber car ce n’étaient pas des « matières nobles ». La grande désillusion, quoi !

Lire la suite

Quand l’entreprise fait peur aux élèves

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur le bouton Play en haut ou le télécharger sous format MP3.

Lorsque j’étais développeur de l’apprentissage, j’ai rencontré une directrice de SEGPA* qui m’a confié la chose suivante : l’entreprise fait peur à nos élèves.

« Ils ne veulent plus partir en stage »

Les élèves de SEGPA, qui sont plutôt en délicatesse avec le scolaire se destinent à  la voie professionnelle. En classe de 4ème et de 3ème SEGPA, ils explorent plusieurs champs professionnels et plusieurs stages sont prévus au programme.

Ces élèves non « scolaires » étaient jusqu’à  présent souvent impatients de partir en stage pour éviter d’assister aux cours. Mais depuis quelques temps, cette directrice a remarqué un renversement de tendance. La majorité de ces élèves préférant aller en cours plutôt que de découvrir le terrain de l’entreprise. Lire la suite

Tu vas en première S et on verra après !

Aujourd’hui je donne la parole à Carole Yvel, du blog ô combien utile, Adolescence Positive, qui revoit, à l’aune de sa propre expérience et dans l’optique de l’orientation de son fils, certains dogmes et nous donne sa version d’une orientation pleine de sens.

C’est drôle car cet article résonne avec mon dernier podcast « Dois-je laisser mon fils préparer un BAC littéraire ? »…;-)

Mon fils est rentré en classe de 3e au collège cette année. En début d’année scolaire, lors de la réunion d’information des parents sur l’orientation, une phrase du Proviseur du collège m’a particulièrement marquée. S’adressant aux parents, il a dit que le temps de « Tu vas en Première S et après on verra » était révolu.

J’avoue que cette phrase m’a à  la fois réjouie et gênée. Je vous explique pourquoi… Lire la suite

Le témoignage d’Annie : comment apprendre autrement

Apprendre par soi même

Crédit photo : condesign

Je vous livre aujourd’hui le témoignage d’Annie, qui, de par son vécu, apporte de l’eau au moulin de ceux qui pensent, comme moi, que nous pouvons apprendre par nous-mêmes quand nous sommes motivés ! D’ailleurs, nous le faisons avec bien plus d’aisance lorsque nous le faisons délibérément !
Actuellement, et plus que jamais, nous devons apprendre à  apprendre par nous-mêmes pour relever les défis du 21ème siècle, et notamment celui de l’emploi. C’est une des compétences clés que doivent développer nos enfants, et la bonne nouvelle est qu’aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, c’est devenu bien plus facile et accessible que ça ne l’était pour la génération d’Annie. Elle n’a que plus de mérite d’y être arrivée. Merci Annie pour ce témoignage utile ! 😉 A vous la parole !

Je suis, depuis longtemps, partisane des méthodes alternatives d’enseignement. Celles qui font gagner du temps sans y perdre en qualité des savoirs, celles qui rendent libres sans produire des êtres asociaux !

Pourquoi ? Voici mon témoignage. Lire la suite

Méli, 15 ans, utilise la visualisation positive pour réussir

Bonjour chers lecteurs,

Vous trouverez ci-dessous la retranscription de l’interview que j’ai faite de Mélissandre, une future lycéenne qui utilise la visualisation positive pour générer en elle de la confiance et de la détente avant des épreuves. Une technique que j’ai moi-même éprouvée à plusieurs reprises et qui a toujours bien fonctionné.

Si après avoir regardé cette vidéo, vous souhaitez en savoir plus sur la visualisation positive, je vous recommande de:

L’interview:

Carole : Bonjour à tous, je suis Carole du blog jaimemonavenir.com et aujourd’hui je suis avec Mélissandre, qui va partager avec nous une technique de gestion du stress qu’elle a expérimentée il y a peu de temps.

Alors d’abord on va te présenter brièvement. Tu as 15 ans et tu viens de terminer ta 3ème de collège, brillamment puisque tu as eu ton brevet avec une mention très bien, donc félicitations !

Méli : Merci

Carole : Et tu vas entrer en seconde en septembre prochain…

Méli : C’est ça.

Carole : Alors on va resituer le contexte. Il y a environ 2 mois, tu devais faire un exposé pour ton cours d’histoire de l’art, donc tu l’as préparé pour le présenter devant un jury parce qu’en fait, ça comptait pour le brevet, c’est ça ?

Méli : Exactement, c’est ça. Lire la suite