Comment aider vos enfants à  trouver leurs passions

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur le bouton Play en haut ou le télécharger sous format MP3.

Comment aider vos enfants à trouver leurs passions
Crédit photo : Jackie Ick

Dans l’article Explorez avec vos enfants leurs passions et intérêts, je m’étais engagée à écrire un article sur les façons de trouver sa passion lorsque l’on en a pas. Parce qu’une passion peut être facteur d’épanouissement et peut-être se transformer, à  terme, en activité professionnelle.

Je vous propose donc de vous donner quelques pistes afin que vous puissiez aider vos enfants (et pourquoi pas vous-mêmes ?) à trouver leur(s) passion(s).

1/ L’ouverture au monde

Il me semble évident qu’une attitude d’ouverture au monde est une condition à l’émergence d’une passion. L’enfant qui naît est naturellement curieux, il veut explorer le monde. Il s’enthousiasme beaucoup, pour des tas de choses.

Mais bien souvent, en grandissant, cet enfant, pour des tas de raisons que je ne développerai pas ici, perd un peu, voire beaucoup, de cette curiosité et de cet enthousiasme qui le poussent à  explorer le monde.

Aidons nos enfants à  retrouver cette curiosité et cet enthousiasme natifs en les encourageant à  expérimenter, à  observer, à  participer, à  tester, et en leur donnant le droit de se tromper.

Donnons-leur la possibilité d’être inspirés.

En effet, souvent, on est inspiré par quelqu’un ou quelque chose qu’on a lu, entendu, vu. On peut avoir un déclic.

Par exemple, personnellement je suis passionnée de claquettes américaines. Un jour, j’ai vu un documentaire à  la TV qui retraçait l’histoire de la danse du début du 20ème siècle jusqu’à  nos jours. Et là  j’ai vu Gene Kelly, Fred Astaire, Gingers Rogers et d’autres danser et faire des choses incroyables avec leurs pieds ! Je voyais leurs claquettes comme un instrument de musique, avec lequel ils produisaient du son, du rythme. Leur corps jouait de cet instrument. C’était l’alliance de la danse et de la musique ! J’étais émerveillée également par la joie, le swing, la bonne humeur qui se dégageaient d’eux et de la musique sur laquelle ils dansaient ! Alors j’ai décidé de m’inscrire à  un cours pour « tester ». Et une grande histoire d’amour a commencé ce jour-là. 

L’inspiration peut se produire à  n’importe quel moment, à condition d’être dans un état d’ouverture et de réceptivité.

A condition de ne pas passer tout son temps libre cloîtré chez soi à  jouer aux jeux vidéos. Il faut de la diversité et connaître les possibilités de notre monde.

2/ L’introspection

L’action, l’expérimentation, les rencontres doivent s’accompagner de temps où votre enfant se pose, dans le silence, et opère un retour sur lui-même. C’est de ce va et vient entre le monde extérieur et son monde intérieur que la passion peut émerger. Il est essentiel en effet, pour trouver sa passion, qu’il soit connecté à  lui-même.

Il doit prendre conscience, petit à  petit, de plusieurs choses :

  • de ce qu’il aime et de ce qu’il n’aime pas
  • de ce qui le rend heureux ou satisfait
  • des talents qu’il possède et des situations dans lesquelles il excelle
  • de ses besoins et valeurs
  • de ses croyances
  • de ses rêves enfouis

Pourquoi ? 

Parce que cette conscience va lui permettre de se tourner vers des activités dans lesquelles il va pouvoir être authentique et se réaliser. Loin des pressions extérieures et de ce que pensent les autres, il va trouver ce qu’il est et vers quoi il peut se diriger.

Un centre d’intérêt peut devenir une passion s’il le creuse un peu.

Il peut combiner à  la fois ses talents, ses valeurs et ce qu’il aime pour trouver sa passion.

Pour l’aider dans ce cheminement vers lui-même, je vous renvoie vers la série d’articles que j’ai écrite dans la rubrique Parcours d’orientation / Boîte à  outils / Apprendre à  se connaître.

Zéro limites

La condition est de ne se mettre aucune limite. De se dire « Si tout était possible, qu’est-ce que j’aimerais faire ».

Sans penser « Ah mais ça coûte cher, je n’ai pas les moyens » ou « Oui mais j’en connais certains qui ne seraient pas d’accord avec moi » etc.

Une fois qu’il a répondu à  cette question, il peut confronter son idée ou ambition à  la réalité. Le regard des autres ne doit pas être un obstacle. Apprenez-lui à  s’en affranchir au maximum.

Pour les moyens, peut-être n’est-ce pas possible tout de suite mais alors cela peut devenir un objectif motivant.

Imaginons qu’il se dise : « J’aimerais voyager dans le monde entier, le plus possible ». Il est adolescent, il a de maigres économies et papa et maman n’ont pas les moyens de lui payer des voyages tous les 4 matins. Cela peut le motiver  :

  • trouver un job d’été chaque année et économiser
  • trouver des moyens de voyager sans trop de frais
  • aller vers une activité professionnelle dans laquelle il aura l’occasion de voyager et de bien gagner sa vie
  • etc.

3/ Le non-jugement

Il n’y pas d’échelle de valeurs dans les passions. Entreprenez de l’en convaincre. Il n’y en a pas qui sont meilleures que d’autres. Par exemple, si j’aime faire des rencontres, si je suis particulièrement à l’aise pour entrer en relation avec des inconnus, si je suis douée d’empathie (les autres me le disent souvent),et enfin si la solidarité est pour moi une valeur, je peux devenir bénévole dans une association d’entraide.

A moi de choisir quelle action peut me convenir le plus en fonction de l’offre existante dans ma ville ou dans ses environs. Je peux moi-même créer une association si un sujet me touche particulièrement et que dans mon environnement, aucune association ne correspond à  ce que je recherche.

Pour finir

On assimile souvent la passion à  un loisir. C’est faux. Elle peut se confondre avec un engagement associatif ou une activité professionnelle. C’est même de mon point de vue, le saint-graal ! Car c’est une chance de pouvoir vivre de sa passion ou d’être passionné(e) par son travail. Une direction dans laquelle pousser vos enfants.

Je ne cesse de le dire sur mon blog car c’est une de mes convictions profondes. Il faut faire ce que l’on aime, car c’est la seule façon de bien faire les choses et de se réaliser. Encore faut-il identifier ce que l’on aime. Alors GO !

A vous de réagir à  mon article, je vous laisse la parole ! 😉

Laisser un commentaire

Soyez prévenu(e) dès que je publie un nouveau contenu et recevez gratuitement mon guide Cliquez ici
Hello. Add your message here.