J’ai testé pour vous des groupes d’échanges entre parents

Groupe de parents
Crédit photo : rawpixel

J’ai participé récemment à deux groupes d’échanges entre parents, organisés par l’EPE d’Ile de France (L’Ecole des Parents et des Educateurs) dans le cadre de l’action Parents Parisiens. Ces groupes d’échanges étaient animés par Florence Meyer, coach et présidente de l’association Quokka. En tant que coach, elle a 3 domaines d’intervention : la communication parents-ados, la scolarité et l’orientation.

Ayant intégré récemment l’association Quokka et ayant, comme vous le savez,  un vif  intérêt pour les questions qui tournent autour de la parentalité et de l’adolescence, j’y suis allée. Read More

Un myth maker nous conte son métier

Rite tribal d'autochtones
Crédit photo : ianknabel66

Retranscription de l’interview de Sylvain, myth maker

Carole : Sylvain, je te remercie d’avoir accepté de nous parler de ton métier, tu es myth maker, alors ça c’est la version en anglais, en français ça donne quoi ?

Sylvain : En français, ça donne, ben je ne pense pas qu’il y ait de traduction en tant que telle, surtout que je travaille pour des entreprises avec des board qui parlent anglais, donc la notion de myth making, ça parle assez rapidement mais si on faisait la traduction, c’est le constructeur du mythe, souvent autour de la marque.

Carole : D’accord…

Sylvain : Moi de formation, je suis anthropologue, donc j’ai une formation en anthropologie sociale et culturelle et je me suis beaucoup intéressé à tout ce qui est anthropologie symbolique, ç’est-à-dire les rites de manière générale, les rituels qui permettent de perpétuer un mythe, c’est-à-dire une histoire qui va s’incarner dans le rite ; ça permet d’activer si tu veux une croyance, une histoire dans l’éducation d’une population, souvent attachée à l’origine ou à la finalité ; enfin il y a des choses assez essentielles là-dedans mais les mythes, c’est par exemple basiquement la Bible, c’est un mythe, et ce mythe, on lui donne vie à travers le rite, sinon, c’est une histoire qui va progressivement perdre en écho auprès des populations au fil des années. Read More

L’écoute active et le questionnement pour révéler les adolescents à eux-mêmes

Ecoute active et questionnement pour révéler les adolescents à eux-mêmes
Crédit photo : Unsplash

Comment aider les adolescents à se connaitre et à trouver leurs motivations profondes ?

On est tous d’accord pour dire que cela passe par une réflexion.

Comment susciter cette réflexion ?

Par une ECOUTE ACTIVE induisant un BON QUESTIONNEMENT .

C’est ce que l’on fait dans un coaching. On écoute activement le jeune et on le questionne, on n’apporte pas des réponses ou solutions sur un plateau. On le questionne de façon à le faire réfléchir. Pour susciter des prises de conscience, des changements de regard, de posture. Pour qu’il trouve par LUI-MÊME les ressources dont il a besoin en lui et à l’extérieur pour avancer et résoudre la problématique qui se pose à lui. Que ce soit une problématique d’orientation ou autre (scolaire, relationnelle etc.)

C’est ce que faisait Socrate et qu’on appelle en philosophie la maïeutique. C’est un questionnement qui permet à la personne de penser sur sa façon de penser, de penser sur le « comment il fonctionne ».

Un art du questionnement dont nous pouvons nous inspirer en tant que parents. Read More

Soyez prévenu(e) dès que je publie un nouveau contenu et recevez gratuitement mon guide Cliquez ici
Hello. Add your message here.